14 mai 2005

Decalage (3)

Décidément, je vais sans doute créer une catégorie spécifique !

Je voulais commencer par m'excuser de ne pas écrire plus souvent, mais hier et avant hier je me suis laché sur le blog de Marie dans le cadre d 'un petit jeu en deux parties (partie un, et partie deux et la réponse) ce qui justifie le nouvel album photo sur le cote.

Revenons sur le décalage du jour, enfin d'il y a quelques jours en réalité :

J'écoutais la radio (France Inter) et on parlais de l'hospitalisation de notre Premier Ministre aimé, différentes réactions d'hommes politiques tous solidaires face à l'épreuve exceptionnelle que ce citoyen ordinaire traverse.

Passons su le fait qu'il existe peut être un ou deux drames plus dignes de solidarité en ce moment en France.

Mais j'ai été choqué par un ministre qui se voulant rassurant nous annonçais "Non il sera vite remis, vous savez le Val de Grasse c est un bon hôpital".

Et la pas de réaction, ni les journaliste, ni des invités.

En effet il est parfaitement normal qu'un ministre de la république puisse nous dire, sans frémir, que tous les hôpitaux ne se valent pas, que c'est une évidence, que pour les représentants du peuple et autres célébrités seront bien soignés, mais que pour les autres ce sera plutôt la loterie...

Il me semble que fort de cette constatation il serait logique de gérer une mise a niveau de tous les "mauvais hôpitaux", car c'est bien ce qui est clairement sous entendu dans la phrase de ce représentant de "la France d'en bas".

Et puis si, ce qui lui semble donc être une évidence, est en effet une réalité avérée, il importe aux gouvernement et à l'ensemble des élus de prendre les mesures nécessaire, (libération de crédits, création de poste, formation, mise en conformité...).

Au lieu de ça nos élites se satisfont de considérer qu'en définitive tout vas bien ... pour eux...!

Ce que je me dit en fait que le réel problème ce n'est pas que ce brave homme se satisfasse de son estimation des services publics, non le vrai problème c est que ça ne semble choquer personne.

Posté par anatole_chonchon à 00:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Decalage (3)

    C'est pas pour contredire, mais ce genre de propos est tellement commun. On dirait monsieur Michu du café du coin. Je suppose que c'est pour ca que personne n'a réagit, c'est trop banal.
    Ceci dit la aussi ils aurait pu réagir et reclamer des propos un peu plus élevés...

    Posté par Aude dite Orium, 14 mai 2005 à 00:55 | | Répondre
  • Pour ma part, je trouve que ce "décalage" pointe un vrai problème, le fait qu'il y ait des bons hôpitaux et les autres. Maintenant que faire pour ne pas rester dans la dénonciation pure et simple du phénomène ? Ecrire au premier ministre ? Faire circuler une pétition ?
    Afficher l'article dans tous les hôpitaux ?

    Posté par Dilettante, 14 mai 2005 à 09:59 | | Répondre
  • D'accord avec aude

    Des risques de la banalisation. Oui certaines choses absolument consternantes sont devenues des évidences que personnes ne songent plus à relever et encore moins à contester. On pourrait tenter d'en faire la liste, histoire de nous garder en éveil... Je m'en vais y réfléchir...

    Posté par luciole, 15 mai 2005 à 01:12 | | Répondre
  • il y a de bons et de mauvais hôpitaux? A voir... Quels sont les critères? Attention à ce petit jeu, je ne sais pas comment ça fonctionne pour le système de santé, mais pour l'éducation, attention aux critères qui font classer les "bons" et "mauvais" lycées.

    Et à la fin, les ministres, PDG et notables dans les bons hôpitaux, les petites gens dans les petits hôpitaux...

    Mais si je me souviens bien, même M.Lagardère est mort des suites d'une affection nosocomiale, or, je suppose qu'il était soigné dans un "bon" hôpital, lui !

    Sur le même sujet (sur ce qui nous attend) voir aussi le film "Les Invasions barbares" de Denys Arcand.

    Posté par samantdi, 16 mai 2005 à 00:16 | | Répondre
Nouveau commentaire